En janvier 2013, la revue Camera renaissait de ses cendres après 30 ans d'absence, fidèle à sa vocation première: publier les oeuvres des plus grands photographes contemporains et donner à un large public, amateurs, photophiles et collectionneurs, les repères pour en apprécier toute la portée.

90 ans après sa fondation en Suisse, Bruno Bonnabry-Duval est l'éditeur grâce auquel cette renaissance nous donne l'occasion de feuilleter à nouveau cette revue photographique emblématique. La direction quant à elle, est confiée à Brigitte Ollier et son regard des plus bienveillants. Est à souligner que la pagination publicitaire reste très restreinte et ceci grâce à des partenaires/ mécènes importants.

Revisitée dans sa forme, la revue se concentre sur une rencontre approfondie avec un invité, photographe ou personnalité entretenant un lien étroit avec le médium photographique. Chaque invité propose un portfolio sur un photographe émergent de son choix. Des rubriques telles que la découverte d'un lieu, l'analyse de l'actualité photographique, un calendrier, une sélection d'ouvrages donnent à voir/ lire/ découvrir aux lecteurs.



Au sommaire de ce second numéro, après Françoise Huguier, c'est au tour du photographe malien Malick Sidibé d'être le « rédac chef ». Focus sur le photographe mozambicain Filipe Branquinho et sa série Occupations, sorte de fresque de la ville de Maputo vue à travers le prisme de ses travailleurs et de leur environnement. Au programme également de cet opus, une visite du musée de la photographie de Séoul, la vie de la galerie Agathe Gaillard et le décryptage d'une photographie de Jean-Philippe Charbonnier, des livres, les dessous du prix Lucas Dolega.

Bref, un rendez-vous trimestriel d'une grande qualité. Longue vie à Camera!

Camera #2 avril, mai, juin 2013
Revue trimestrielle bilingue
9€

PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Camera #2 en kiosque



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation