Photokina 2016 – 2016 a été une année impressionnante pour le constructeur d'optique coréen Samyang. En effet, il s'est lancé sur le marché des optiques autofocus pour les hybrides Sony A7 et a ouvert une nouvelle ligne d'optiques haut de gamme pour reflex. Nous avons eu la chance de rencontrer M. Jeong Min Shin, responsable de la planification produit chez Samyang. C'est une première rencontre, et nous avons déjà pris rendez-vous à l'occasion du prochain CP+ dans leur usine en Corée !

Focus Numérique - Nous avons testé vos deux premières focales fixes autofocus (le 50 mm et le 14 mm en monture Sony FE) et nous avons trouvé que la bague de mise au point manuelle manquait cruellement de caractère : trop fluide, trop légère, manquant de précision. Pouvez-vous nous expliquer ce choix ?

Jeong Min Shin – Nous savons que l'expérience de la bague de mise au point est très importante sur les objectifs manuels. En intégrant un système autofocus, il est difficile d'avoir simultanément une bague de mise au point manuelle lourde et fluide. Nous ne sommes pas les seuls à rencontrer cette difficulté. C'est la même chose, par exemple, sur les objectifs Canon et Nikon. On en peut pas contrôler un moteur et le déplacement des lentilles avec une seule et même bague et obtenir la même "lourdeur" que sur un objectif 100 % manuel.



Focus Numérique - Pourquoi ne pas avoir intégré de bague manuelle de diaphragme ?

Jeong Min Shin – Pour ce qui est de la bague manuelle de réglage d'ouverture, nous avons décidé de proposer l'expérience la plus simple à nos utilisateurs. Les résultats d'une étude montre que la majorité des utilisateurs de produits Samyang ne sont pas à l'aise avec la mise au point manuelle, ni même le contrôle de l'exposition.



Focus Numérique - Pouvons-nous espérer voir apparaître dans le futur un autofocus sur vos objectifs Micro 4/3 et reflex ?

Nous avons commencé l'implantation d'un autofocus sur les optiques en monture FE et nous sommes en train d'adapter à d'autres montures comme Canon et Nikon. Jeong Min, Shin

Jeong Min Shin – Sony a ouvert son protocole de communication entre les objectifs et les boîtiers. Ils n'ont pas encore en gamme toutes les sortes d'objectifs pour leurs hybrides A7. Nous avons donc développé des objectifs inédits avec le 14 mm f/2,8 et le 50 mm f/1,4. [NDLR : depuis, Sony a bien lancé un 50 mm f/1,4 en gamme G Master.] Nous avons commencé l'implantation d'un autofocus sur les optiques en monture FE et nous sommes en train d'adapter à d'autres montures, comme Canon et Nikon. Nous pensons aussi à Fujifilm et au Micro 4/3, mais ces marchés ne sont pas très importants.



Focus Numérique - Êtes-vous en train de travailler sur une technologie de stabilisation optique ?

Jeong Min Shin – Sony ayant une technologie de stabilisation au niveau de son capteur, nous n'avons pas besoin de l'intégrer dans nos objectifs. Par contre, pour Canon et Nikon, sur de longues focales, nous avons besoin de stabiliser les objectifs. Nous prévoyons donc une stabilisation optique en parallèle d'un autofocus rapide et silencieux.

Nous prévoyons donc une stabilisation optique en parallèle d'un autofocus rapide et silencieux. JEONG MIN SHIN


Focus Numérique - Sur ses optiques G Master, Sony se vante d'utiliser des lentilles asphériques disposant d'un niveau de précision de 0,01 micromètre. Que pensez-vous de cet argument et quel est le niveau de précision des lentilles asphériques chez Samyang ?

Jeong Min Shin – Nous avons nos propres standards de précision. Je ne pense pas que nous soyons compétitifs sur ce point comparé aux G Master Sony, mais même s'ils arguent que le niveau de précision des éléments asphériques influe sur la qualité optique générale, assez peu de personnes sont en mesure de détecter la différence entre une image faite avec G Master et une autre faite avec une autre optique haut de gamme comparable. La différence est de l'ordre de 1 ou 2 %. L'amélioration de la précision de nos éléments asphériques demande de lourds investissements. Pour l'instant, nous avons d'autres chantiers à mener ; nous travaillerons dessus après.



Focus Numérique - Vous venez de lancer une nouvelle gamme d'optiques pour reflex. Ces deux objectifs sont dépourvus d'autofocus. Pensez-vous qu'il est réellement possible de faire une mise au point manuelle avec un 85 mm à f/1,2 en visée reflex ?

Samyang Premium : 85 mm f/1,2 et 14 mm f/2,4

Jeong Min Shin – Beaucoup de personnes se posent la question. Pour l'instant, seul Canon propose un 85 mm f/1,2. Sur un boîtier Canon, il est possible en visée à l'écran d'agrandir la zone de mise au point pour affiner la précision du réglage manuel. Une ouverture de f/1,2 apporte de nombreux avantages en termes de bokeh, mais aussi en termes de vitesse dans de faibles conditions lumineuses. 



Focus Numérique - Samyang a une très belle gamme de focales fixes. Et les zooms ?

Jeong Min Shin – Nous travaillons beaucoup dessus. Nous commencerons probablement avec des optiques pour le cinéma (gamme Xeen), avant de proposer des produits en photo avec autofocus.

> Tous nos tests d'objectifs
> Toute l'actualité de la photokina 2016
> Toute l'actualité
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation