Les boîtiers sont parfois scellés. Résistants aux projections d'eau, de poussière, voire au gel... on le sait, mais la plupart d'entre nous utilisons ces objets dispendieux avec le soin le plus extrême. Normal. Sauf pour les pros, qui sont parfois amenés à  sortir leur reflex dans des conditions impensables. 
Un bon exemple est livré par le photographe Suisse Alessandro Della Bella qui, participant au projet One day on Earth, a posé ses cinq EOS sur les montagnes Suisses, pendant 48h. Il a pris 10 000 clichés dans ce laps de temps, par des températures atteignant les -25°C. Et voici à quoi ressemblaient ses boîtiers... 



Le photographe précise que malgré l'aspect effrayant de l'image, les boîtiers se sont parfaitement bien comportés. Les seuls problèmes venant des batteries (à plat en 1h ou 2) et des optiques. Ces dernières, gelant rapidement, devaient être changées régulièrement. Une optique "chaude" était montée sur le boîtier pendant que la gelée était dégelée devant un four.
Le photographe a publié de nombreuses autres photos sur Petapixels. On comprend mieux l'importance d'un boîtier solide, scellé et résistant !
Source : Petapixels
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Un boîtier "weatherproof", ça sert à quoi ?

Contact LES RDV PHOTOS Charte de la vie privée