Vous avez forcément entendu parler d'Adobe Lightroom, d'Apple Aperture ou de Nikon Capture, ces logiciels de gestion du flux de travail photographique -- de la récupération sur l'appareil à la publication finale. Aujourd'hui, c'est le très attendu Bibble 5 qui arrive... en version d'essai, baptisée «Preview».


Bibble 5 Preview : en haut, les aperçus (générés à la volée, étonnamment rapide), en bas, l'image en cours de développement, à droite, les paramètres de développement RAW. Au milieu, la loupe, qui marche également sur les aperçus.

Bibble 5 est appelé, du moins l'espère-t-on, à chatouiller les références en matière de flux de travail photographique. Sur le papier, il a tout ce que les concurrents mettent en avant : importation d'images, gestion des méta-données, réglages et développement des fichier RAW y compris par lots...

Il a aussi quelques petits plus intéressants, comme un fonctionnement totalement multi-threadé permettant d'utiliser au maximum les systèmes multi-processeurs et/ou multi-coeurs, un développement des RAW ultra-rapide, une interface totalement revue par rapport à Bibble 4 et piquant les bonnes choses de Lightroom, ou la gestion de calques permettant d'appliquer différents réglages sur différentes zones de l'image -- très pratique par exemple pour déboucher une zone d'ombre ou réaliser une désaturation partielle.

Enfin, il a un avantage énorme : il est totalement compatible Windows, Mac OS X et Linux. Même si Lightroom existe pour Windows et OS X, les linuxiens attendaient depuis longtemps l'arrivée d'un logiciel de ce type un peu plus évolué que le vieillissant Bibble 4.

Pourtant, avec l'arrivée de cette Preview, on reste un peu sur sa faim. La nouvelle interface est sans comparaison avec celle de Bibble 4, la prise en mains est plus aisée et plus intuitive, et le logiciel est réellement prometteur, mais on sent bien que le produit n'est pas fini.

Tout d'abord, par la liste des APN pris en charge : les reflex Nikon, Canon sauf EOS 1000D, Olympus jusqu'au E-510 et Sony. C'est tout. Les pentaxistes, qui ont pour certains choisi cette marque notamment par l'adoption du format ouvert DNG, passeront leur chemin : ni les PEF (format Pentax), ni les DNG ne sont reconnus. Idem pour les possesseurs de bridges ou reflex Panasonic, d'appareils Sigma ou de compacts haut de gamme Ricoh. Plus gênant peut-être, pour ceux qui voudraient juste découvrir le logiciel, même le Jpeg n'est pas pris en charge !

Bien entendu, tout cela évoluera et la version finale devrait gérer au minimum tous les formats reconnus par Bibble 4. Reste que nous aurions vraiment aimé un support plus large pour cette Preview : les K100D et K10D ont été de grands succès en France, de même que les Panasonic FZ20 et suivants.

La gestion du bruit, ordinairement confiée à Noise Ninja, est également absente de la Preview, de même qu'un certain nombre de fonctions.


Calques de sélection : ici, un polygone permet de sélectionner rapidement une voiture, dont les réglages de développement pourront être différents du reste de l'image. Notez le bruit particulièrement élevé : en l'absence du module Noise Ninja, aucune réduction du bruit n'est appliquée.

Ensuite, il est relativement facile de faire planter le logiciel. Cela nous est arrivé en ajoutant des mots-clefs avec caractères accentués, mais aussi en multipliant les manipulations sur les calques ; fort dommage dans la mesure où ceux-ci sont une des fonctions-phares de Bibble 5.

Une chose est claire : cette Preview est sans doute sortie sous la pression des fans, et peut-être même des journalistes qui avaient déjà eu un aperçu à la Photokina. Il reste encore beaucoup de travail avant d'arriver au produit fini, au point que l'on se demande comment les développeurs pouvaient encore l'été dernier espérer sortir la version finale en 2008.

Ceci étant, si vous avez des fichiers Raw d'appareils compatibles, vous pouvez commencer à la tester, et remonter les problèmes éventuels sur les forums dédiés : sur Bibblelabs si vous parlez anglais, sur Bibble-photos si vous préférez le français.

Et si ce bref aperçu paraît sévère, c'est avant tout parce que le produit promet beaucoup, générant logiquement une attente proportionnelle. Vivement la version finale !

> L'annonce de Bibble 5 Preview sur Bibble-photos

> Notre interview avec Valery Landon, traducteur français (et passionné) de Bibble 5, à la Photokina
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Bibble 5 arrive... en «preview» hélas !



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation