Logo BCNComme tous les ans, BCN publie son palmarès des ventes d'appareils photo au Japon. Pour rappel ce palmarès se fait auprès de 23 enseignes partenaires... mais pas de toute la distribution nipponne. Le classement est donc représentatif, mais ce n'est pas un cliché absolu. On retrouve toutefois quelques mastodontes parmi ceux-ci, comme Amazon, Rakuten, Bic Camera, Laox ou Sofmap, ce qui renforce la pertinence des données collectées.

Il manque toutefois deux énormes enseignes : Yodobashi Camera et Yamada, les deux géants concurrents de Bic Camera.

Si on devait faire un résumé grossier des données fournies pour l'année écoulée, on pourrait en tirer les trois grandes lignes suivantes :
  1. Nikon et Canon dominent plus que jamais les ventes de reflex, au détriment de Pentax et de Sony qui perdent du terrain.
  2. Canon a remarquablement bien négocié l'introduction des premiers "full frame grand public", avec une très belle performance de l'EOS 6D.
  3. Dans l'univers de l'hybride, 2013 aura été l'année de l'APS-C, Sony et Canon réalisant une excellente année 2013. Si le µ4/3 se maintient encore comme format majoritaire, il baisse fortement en proportions, alors que l'APS-C grimpe en flèche. Si la tendance se maintient, l'APS-C sera majoritaire au Japon l'an prochain. 
Examinons les tableaux d'un peu plus près.

Le classement réserve quelques jolies surprises. Parmi les deux plus frappantes : Fujifilm n'a aucun modèle placé dans le palmarès !
Et c'est encore Canon qui mène le bal des reflex avec... le même modèle que sur le classement de l'an dernier : l'inusable EOS Kiss X5 (EOS 600D chez nous) qui voit son outrageuse domination s'éroder (en 2012, il représentait quasiment 1/4 des ventes de reflex des enseignes listées chez BCN), mais qui règne toujours sur les ventes. 

Toujours dans la catégorie reflex, on note à la 13e place un EOS 7D qui continue à assurer de bonnes ventes. Pas mal pour un boîtier annoncé en septembre 2009 !

On note également que Pentax ne parvient à loger qu'un seul modèle dans le top 20, le K-30 dévoilé en mai 2012. L'an dernier la marque en avait trois : le K-30, le K-5 et le Kr. Année difficile pour Pentax ?

Idem pour Sony, dont seul l'Alpha 65 apparaît dans le tableau, alors que l'an dernier trois Alpha étaient représentés (avec le 77 et le 57). Mais on relativisera la chose un peu plus loin, Sony ayant résolument mis l'accent en 2013 sur les hybrides, et bien moins sur les reflex. 

Enfin, la fin de l'année 2012 et l'année 2013 ont été placées sous le signe du 24x36 abordable, avec les sorties des D600 chez Nikon et EOS 6D chez Canon.
Les premiers modèles étaient encore trop verts pour que leur classement soit pertinent en 2012. Cette année par contre, l'analyse est intéressante. Et dans le match EOS 6D vs D600 (et implicitement D610), on note une sévère déconvenue pour Nikon.
L'EOS 6D est sans conteste la meilleure vente 24x36 de l'année, arrivant 10e sur 20, devant de nombreux modèles APS-C. Canon semble avoir parfaitement maîtrisé le passage au 24x36 "grand public". Nikon en revanche ne place son D600 que derrière le 5D Mark III pourtant bien plus cher. Comment l'expliquer alors que les deux boîtiers sont vendus presque au même prix au Japon (le 6D étant même un peu plus onéreux, de 10 000 yens, en rayon) ?

Il semble que pour le public visé l'ajout du Wi-Fi et du GPS ait été un argument décisif. Car n'oublions pas que ces accessoires optionnels sont facturés assez cher par Nikon (5 000 yens pour un module WiFi WU-1b, et 20 000 yens pour un GP-1A), et que greffer des modules sur un boîtier déjà gros n'est pas toujours très ergonomique.
Sans oublier bien sûr "l'affaire du capteur maudit" du D600, bien qu'à vrai dire la couverture médiatique de la chose n'ait (a priori) pas semblé aussi virulente au Japon qu'en Europe ou en Amérique. Mais les mauvaises réputations se propageant assez facilement, il est incontestable que l'affaire aura eu un impact sur les ventes, même au Japon.

Le classement des reflex :



Côté hybride c'est un tableau totalement différent qui s'affiche. Le roi de la montagne étant Sony avec un peu plus de 23 % des ventes de boîtiers. Les NEX marchent bien au Japon ! Et la communication de Sony y est particulièrement efficace : spots de pub TV pour les Alpha 7, linéaires entiers et zones d'essai dédiées dans les grandes enseignes... la marque a mis le paquet, et ça paie.

Mais la surprise vient de chez Canon qui place son EOS M sur la deuxième marche du podium... Visiblement la lenteur de son AF n'aura pas effrayé le public japonais. On notera au passage que Canon semble donc avoir remarquablement géré l'année 2012, avec d'excellentes performances commerciales sur le 24x36 grand public et sur l'hybride, deux segments certainement stratégiques au Japon à moyen terme (ce qui est moins vrai sur l'hybride hors de l'archipel).

Si on devait tracer un parallèle entre les marchés des hybrides et des reflex, Nikon serait un bon candidat. Mais là encore placé sous le signe de la contre-performance. Car si les Nikon 1 dominaient le marché local l'an dernier - le Nikon 1 J1 arrivant en tête des ventes 2012 avec 11,2 % de parts de marché -, ils plongent à la 9e place cette année, balayés par les capteurs APS-C et 4/3, et même par le Q10 de Ricoh... En proportion l'effondrement est encore plus sensible : les Nikon 1 représentaient 13,3 % des ventes des enseignes listées chez BCN, et seulement 5,7 % cette année. Le désamour est acté, et il semble clair que si Nikon veut continuer sur l'hybride, il devra se montrer un peu plus audacieux.

Autre constat : Olympus réalise un joli tir groupé avec ses PEN, totalisant au passage 22,4 % des ventes répertoriées par BCN. C'est bon, et aide à confirmer la suprématie du µ4/3 sur le marché de l'hybride, avec 43,8 % des ventes.
Mais attention, le µ4/3 est sur une pente descendante, perdant 6,4 % de volume en un an (ils représentaient 50,2 % des ventes en 2012), alors que l'APS-C passe de 21,8 % en 2012 à 38,4 %.
2013 aura donc été l'année de l'explosion de ce format aux dépens de tous les autres. 2014 risque d'être difficile pour le monde du µ4/3, si la tendance se confirme.

Le palmarès des hybrides& :

Source : BCN
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation