Arles 2015 - Total Records, où un morceau de l'histoire de la photographie vu par le prisme des pochettes de disques vinyles.

Arles 2015 -  Total records
Olivia Newton-John & John Travolta. Photographie : Herb Ritts

C'est sous un soleil de plomb et une chaleur écrasante que je découvre cette petite oasis de fraîcheur dans la zone d'exposition des Ateliers des forges. En poussant les immenses portes du bâtiment neuf, je retrouve mon adolescence, ma chambre et mes pochettes de disques consciencieusement punaisées au mur. J'avais à l'époque recouvert une bonne partie de l'espace disponible. Revoir ici des pochettes de disque sur les murs a forcément un impact émotionnel sur moi. Si la musique était pour moi importante, ces images "pochettes" étaient de véritables reliques indissociables des groupes et des chanteurs. C'était leur univers, le mien également. Toutefois, et comme le précise Mondino : "J'ai été éduqué à la pochette de disque : c'est vrai, mais on ne regardait pas le nom du photographe". Il est temps de réparer cet impair.

Arles 2015 - total records kraftwerk
Kraftwerk. Photographie : Bernd & Hilla Becher.

Ici, la collection est nettement plus importante ; ce sont des centaines de pochettes qui sont rassemblées pour l'occasion par Antoine de Beaupré et Serge Vincendet. Tous les styles musicaux sont représentés et l'on voyage dans toutes les époques. Je porte un regard nouveau sur ces pochettes que je connais bien et découvre que de grands noms de la photo sont souvent associés à de grands albums. Ainsi, Wiliam Klein a immortalisé Serge Gainsbourg pour Love on the Beat, Raymond Depardon s'est occupé de la pochette de Marc Lavoine pour son titre Paris ou Jean-Baptiste Mondino est à l'origine de la pochette de Debut de Björk.

Arles 2015 - Gainsbourg / William KleinArles 2015 - total records Depardon
Serge Gainsbourg. Photographie : William Klein. Marc Lavoine. Photographie : Raymond Depardon.

Arles 2015 - Bjork // Mondino
Bjork. Photographie : Jean-Baptiste Mondino.

Bien sûr, je suis fasciné par les clichés d'Irving Penn, toujours aussi remarquables, et cette exposition met à jour l'impressionnant travail de Richard Avedon qui a réalisé 120 pochettes de disques dans sa carrière.

Arles 2015 - Irving Penn
Miles Davis. Photographies : Irving Penn.

Total Records est également l'occasion de (re)découvrir les photographies de Francis Wolff qui a signé nombre de pochettes du label Blue Note. Les murs montrent comment les clichés se sont transformés en pochette avec quelques recadrages, mais également quelques retouches. Sur le cliché ci-dessous, certains véhicules et un immeuble ont simplement disparu sur la pochette finale.

Arles 2015 - Total records Francis Wolff
Photographie : Francis Wolff.

Arles 2015 - Francis Wolff

Photographie : Francis Wolff.

Les photographies d'Anton Corbijn me sont déjà familières (U2, Joy Division, Nick Cave, Depeche Mode...) et m'accompagnent depuis que j'ai 12 ans. Impossible d'évoquer les photographies de disque sans parler sans doute de la plus célèbre, celle des Beatles traversant Abbey Road sous l'objectif de Ian MacMillan. Une série de clichés réalisés par Linda McCartney vient nous faire découvrir les coulisses de la réalisation de cette pochette.

Enfin, vous aurez également l'occasion de découvrir quelques pochettes censurées à l'époque et les alternatives diffusées.

Arles 2015 - total records

Pour les amoureux de la musique et de l'image, Total Records est un passage obligé. Un manque ? Oui, la musique justement. Il s'agit d'une exposition visuelle et non sonore. Quelque part, c'est un peu frustrant.

Total Records
La grande aventure des pochettes de disques photographiques
Atelier des forges
Du 6 juillet au 20 septembre 2015
De 10h à 19h30

> Présentation sur le site des Rencontres Arles 2015
> Informations et tarifs

> Toute l'actualité des Rencontres Arles 2015
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation