Arles 2015 - Le photographe Sandro Miller revisite quelques clichés iconiques avec au centre un John Malkovich fascinant.

Arles 2015, Sandro Miller, Malkovich Malkovich Malkovich, salle d'exposition

"Tiens, y a des photos de Pierre & Gilles aux Rencontres cette année ?" lâchais-je à Arthur en feuilletant le hors-série du Point. À y regarder de plus près, la photo n'est pas tout à faire celle que je connais. Si l'ambiance visuelle du couple photographe / peintre français est bien là, j'ai finalement un peu de mal à reconnaître les traits de Jean-Paul Gaultier. Et pour cause, ce n'est pas lui, mais John Malkovich, dans une réinterprétation du célèbre cliché du couturier.

Arles 2015 - Sandro Miller - Malkovich, Malkovich, Malkovich // Herb Ritts
Crédit photo : Sandro Miller. Œuvre originale : Herb Ritts / Jack Nicholson

Cette année, pour la 46e édition des Rencontres de la photographie d'Arles, Sandro Miller rend hommage aux photographes qui ont inspiré son travail. Autodidacte, le photographe a beaucoup appris avec les livres photo (il en aurait plus de 800 chez lui). C'est en se plongeant dans ces ouvrages qu'il a appréhendé l'art de la composition, les jeux de lumière et les différentes techniques de portrait. Désormais, Sandro Miller poursuit une carrière internationale dans la photographie de mode et de publicité. En 2013, il décide de rendre un hommage à ceux dont les images ont influencé sa carrière. Après avoir sélectionné 34 images, il contacte son ami John Malkovich qu'il souhaite intégrer dans le projet. Ce dernier accepte. Malkovich, Malkovich, Malkovich est né.

Arles 2015, Sandro Miller, Malkovich Malkovich Malkovich, salle d'exposition

Sandro Miller débuté sa série avec le portrait de Pablo Picasso par Irving Penn. "C'est cette photo qui m'a donné envie de devenir photographe. Je devais donc commencer par recréer ce portrait. C'était un impératif", explique le photographe américain.

Au gré de l'exposition, les transformations du comédien sont impressionnantes. En seulement quatre jours, John Malkovich est devenu, le temps d'une photo, Albert Einstein, Pablo Picasso, Jean-Paul Gautier, Marylin Monroe, Mick Jagger, mais également l'enfant à la grenade en plastique de Diane Arbus, l'émigrée de Dorothea Lange ou Andy Warhol.



La série est techniquement une réussite et le photographe a passé beaucoup de temps à retrouver des accessoires d'époque et des jeux d'éclairage pour reconstituer les scènes. Un travail qui n'est pas sans rappeler celui de la photographe Catherine Balet, que nous présentions avec le dernier Polka (n° 30).

Sandro Miller - Malkovich, Malkovich, Malkovich
Hommage aux maîtres de la photographie
Jusqu'au 20 septembre
De 10h à 18h30
Abbaye de Montmajour
Entrée : 7,5 €

> Présentation sur le site des Rencontres Arles 2015
> Informations et tarifs

> Toute l'actualité des Rencontres de la photographie Arles 2015
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation