La technologie porte le nom de STAMP pour Sequentially Timed All-optical Mapping Photography. Elle nous vient tout droit d'ingénieurs travaillant dans le département "Ingénierie de précision" de la célèbre Université de Tokyo. Le principe a été développé avant tout pour la recherche scientifique et les applications industrielles. Et sa particularité, c'est qu'elle permet de prendre 4 400 milliards d'images par seconde.

Le point central de cette toute nouvelle méthode de prise de vue repose sur la capacité à séparer successivement dans l'espace des clichés dans le domaine optique, tout en ayant une qualité satisfaisante pour former une image sur un capteur.

En bref, de la lumière laser pulsée est émise par une source primaire. Cette lumière se voit décomposée en sous-pulsations qui arrivent par un jeu complexe de lentilles et de capteurs spatiaux et temporels de façon incidente sur l'objet photographié. Une fois l'objet touché par ces pulsations (assez nombreuses pour créer une prise de vue séquentielle), elles continuent leur route vers un autre jeu de lentilles et atterrissent sur le capteur qui transforme ces pulsations en image animée (vu le nombre d'images prises par seconde, on peut comprendre que cela ne semble pas être des clichés immobiles les uns à la suite des autres).

STAMP (Sequentially Timed All-optical Mapping Photography, appareil

Cependant ne sautez pas de joie tout de suite, car la définition ne sera malheureusement pas au rendez-vous. En effet, les images obtenues devraient présenter une définition maximale de 450 x 450 pixels. Qui plus est, l'appareil faisant un mètre carré environ, il ne tiendra clairement dans aucune poche. Avant d'avoir un compact à vitesse supersonique, je vous rassure, on a encore de la marge.

STAMP (Sequentially Timed All-optical Mapping Photography, exemple

Pour ceux d'entre vous qui sont bilingues et seraient intéressé par l'étude, son résumé est disponible sur Nature Photonics, publication de la célèbre revue Nature (en anglais).
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation