Sony présente deux nouveaux reflex, qui viennent renouveler le milieu de gamme Alpha un an après les 500 et 550. Les Alpha 560 et 580 reprennent essentiellement des éléments connus, mais apportent la vidéo qui manquait jusqu'alors aux reflex de la marque.

Sony Alpha 560

On pourrait jouer longtemps au jeu des sept erreurs, sans en trouver d'autre que leur numéro : comme leurs prédécesseurs, les boîtiers des Alpha 560 et Alpha 580 sont identiques jusqu'au dernier bouton. La seule différence est la définition : 14 mégapixels pour l'un (le capteur est le même que dans les NEX), 16 Mpx pour l'autre.

Techniquement, les nouveaux appareils sont sans grande surprise, reprenant beaucoup d'éléments des précédents : l'écran très fin (920 000 pt) est celui de l'Alpha 550, toujours orientable verticalement, le viseur reste le même penta-miroir au grossissement un peu juste (0,8), réduit par la présence du capteur Live View, et les deux modes de visée directe (par le capteur secondaire du viseur, avec tous les systèmes reflex actifs, ou par le capteur principal, sans autofocus) sont toujours là.

Le capteur autofocus est cependant revu, avec onze points plus classiquement disposés et trois collimateurs croisés sur la colonne centrale.

Extérieurement, l'air de famille avec les précédents modèles est évident, malgré quelques retouches esthétiques et ergonomiques : les boutons ISO et rafale sont par exemple repositionnés derrière le déclencheur et utilisables du bout de l'index, un choix bien plus pratique que sur les 500/550.

On note également le regroupement des différents modes scènes sous l'intitulé "SCN", ce qui libère de la place sur la molette des modes pour le nouveau panoramique par balayage — fonction bien maîtrisée sur les compacts et NEX, mais nouvelle sur les reflex. Et, surtout, l'apparition d'un gros bouton rouge sous le pouce...

Sony Alpha 560 dos

Vidéo Full HD

C'est la principale nouveauté des ces Alpha, qui héritent ainsi des recherches effectuées pour les NEX : les deux modèles filment en HD 1080i, en utilisant le codec AVCHD. Pour ceux que celui-ci effraie (il demande une machine puissante dès que l'on veut faire un montage un peu avancé), un mode Mpeg-4 est également disponible, mais en 1440x1080 px seulement.

Petite déception : la mise au point en vidéo reste manuelle, Sony n'ayant pas intégré le système AF à détection de contraste vu sur ses compacts à objectifs interchangeables. Ceux qui souhaitent une mise au point continue auront toutefois une autre solution avec les nouveaux Alpha 33 et 55.

En revanche, côté son, Sony a soigné son affaire, sentant peut-être une opportunité là où les autres fabricants de reflex ont fait l'impasse : les Alpha 560 et 580 enregistrent en stéréo — leurs rivaux, EOS 550D en tête, n'ont qu'un son mono — et disposent d'une entrée stéréo 3,5 mm permettant l'utilisation d'un micro externe standard. Il ne manque qu'une sortie son pour brancher un casque et contrôler l'enregistrement...

L'Alpha 560 arrivera au début de l'année 2011 pour 650 € nu, 750 € en kit avec le 18-55 mm SAM et 950 € en double kit. L'Alpha 580 risque de ne pas être importé en France, faute d'une différence suffisamment marquée pour réellement s'imposer.
Source : Sony France


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation