Agenda photo Focus mi-décembre 2015, expositions photo, livres

Retrouvez dans notre agenda culturel notre sélection d'événements, d'expos, pour tous les amoureux de photographie.

Robert Capa en couleur au château de Tours jusqu'au 29 mai 2016

Bien sûr, Robert Capa, c'est une photo trouble d'un soldat sur les plages de Normandie ou un Républicain espagnol semblant être fauché par une balle. C'est le front et c'est noir & blanc. Le jeu de Paume hors les murs accueille en son château de Tours l'exposition Robert Capa et la couleur présentée l'année dernière à l'International Center of Photography. La couleur demandant des traitements de deux à trois semaines, les sujets d'actualité comme le conflit en Europe ne pouvaient être que très partiellement couverts. La part belle est donc donnée dans cette exposition à l'après-guerre, à travers 150 tirages couleur d'époque du fondateur de l'agence Magnum. Nous partons pour Megève, Londres, Paris, Rome, Vallauris, où il signe des reportages glamour autour des artistes, des écrivains, des célébrités de l'époque. Le recours à la couleur rendant à merveille la légèreté retrouvée et la vie qui reprend.

Robert Capa, exposition au château de Tours, 2015-2016
Une femme dans un bar de glace, Zürs, Autriche,1949-1950. International Center of Photography, New York © Robert Capa/International Center of Photography/Magnum Photo

Robert Capa, exposition au château de Tours, 2015-2016
Pablo Picasso joue dans l’eau avec son fils Claude près de Vallauris, France, 1948. International Center of Photography, New York © Robert Capa/International Center of Photography/Magnum Photos

Robert Capa, exposition au château de Tours, 2015-2016
Des spectateurs à l’hippodrome de Longchamp, Paris,vers 1952. International Center of Photography, New York © Robert Capa/International Center of Photography/Magnum Photos
Robert Capa et la couleur
Du 21 novembre 2015 au 29 mai 2016
Le Jeu de Paume - Château de Tours
25, avenue André-Malraux, 37000 Tours
Tarif plein : 3 € ; tarif réduit : 1,50 €
Du mardi au dimanche de 14h à 18h ; fermé le lundi

> Présentation de l'exposition sur le site du Jeu de Paume

La Nouvelle Vague vue par Raymond Cauchetier

Vous connaissez ses photos, mais ignorez sans doute son nom. Raymond Cauchetier est l'auteur de la plupart des photographies iconiques de la Nouvelle Vague. Truffaut, Godard, Chabrol : tous l'ont laissé approcher de très près les plateaux de tournage. Il a pu capturer les couples qui ont marqué l'histoire du cinéma des années 1950-60 comme Jean Seberg et Jean-Paul Belmondo, Jean-Luc Godard et Anna Karina, Jeanne Moreau et Oscar Werner, Françoise Dorléac et François Truffaut... Saisies pendant les prises ou hors champ, les images de cet homme aujourd'hui âgé de 95 ans nous offrent encore et toujours un vrai bain de jouvence.

Raymond Cauchetier, La Nouvelle Vague, exposition Galerie de l'instant, Paris
La Peau douce, François Truffaut (1963) - Françoise Dorléac et François Truffaut, Rambouillet (sur le tournage). © Raymond Cauchetier / La Galerie de l'Instant

Raymond Cauchetier, La Nouvelle Vague, exposition Galerie de l'instant, Paris
Jules et Jim, François Truffaut (1961) - Jeanne Moreau, Henri Serre et Oskar Werner, Charenton-le-Pont, Paris. © Raymond Cauchetier / La Galerie de l'Instant

Raymond Cauchetier, La Nouvelle Vague, exposition Galerie de l'instant, Paris
Jean-Luc Godard et Anna Karina, 1960, Paris. © Raymond Cauchetier / La Galerie de l'Instant
La Nouvelle Vague de Raymond Cauchetier
Du 2 octobre 2015 au 17 janvier 2016
Galerie de l'Instant
46, rue de Poitou, Paris 75003
Du mardi au samedi de 11h à 19h ; le dimanche de 14h30 à 18h30. Fermé le lundi.

> Présentation de l'exposition sur le site de la Galerie de l'Instant

La Montée des eaux, George Steinmetz à La Maison de la Photographie de la Gacilly

Dans le sillage de la COP21, la Maison de la photographie de La Gacilly (Morbihan) organise jusqu'au 21 février 2016 une exposition du photographe américain George Steinmetz sur le danger que représente la montée des eaux. Les images nous montrent que ce ne sont pas seulement de lointaines destinations comme les Maldives ou Manille qui risquent de disparaître, mais aussi des pans entiers des Pays-Bas, de New York ou même de la Nouvelle-Orléans. Diplômé en géophysique, George Steinmetz s'est spécialisé dans la photo aérienne des grandes étendues grâce à l'ULM expérimental qu'il a mis au point. Son engin lui permet de survoler des lieux difficilement accessibles par d'autres moyens et donc de capturer des images rares. À voir pour peut-être éviter le pire.

La Montée des eaux, George Steinmetz à La Maison de la Photographie de la Gacilly
Les éoliennes génèrent de l'électricité près de la digue de la province de Flevoland aux Pays-Bas. © George Steinmetz
George Steinmetz – La Montée des eaux
Du 28 novembre 2015 au 21 février 2016
Maison de la Photographie de La Gacilly
Entrée libre

Le patrimoine archéologique de la France révélé par la photo aérienne

Cela peut paraître paradoxal, mais cette exposition le prouve : il faut prendre de la hauteur pour sonder les sous-sols. C'est ce qu'a fait l'"aérophotographe" René Goguey, disparu à l'âge de 92 ans en août dernier. Pendant plusieurs décennies, il a révélé de nombreux sites majeurs archéologiques comme le second théâtre antique d'Autun ou les lignes de fortification de César sur le site d'Alésia. Le musée de Vix de Châtillon-sur-Seine rend hommage à son travail de découverte en reprenant l'exposition Photographie aérienne et archéologie, une aventure sur les traces de l’humanité, présentée à Dijon l'été dernier. À voir jusqu'au 16 mai 2016.

René Goguey, Le patrimoine archéologique de la France révélé par la photo aérienne, exposition
Au centre : la voie romaine qui relie Sombernon à Alésia (Côte-d'Or). © René Goguey

René Goguey, Le patrimoine archéologique de la France révélé par la photo aérienne, exposition
Le second théâtre antique d'Autun (Saône-et-Loire) révélé grâce à cette image en 1976. © René Goguey
"Photographie aérienne et archéologie, une aventure sur les traces de l'humanité",
photographies de René Goguey

Du 18 novembre 2015 au 24 mai 2016
Musée du Pays châtillonnais - Trésor de Vix
14 rue de la Libération, 21400 Châtillon sur Seine
Plein tarif : 7 € ; tarif réduit : 3,50 €
Ouvert tous les jours sauf le mardi de 9h à 12h et de 14h à 18h.
(Fermé les 25 et 31 décembre)

> Présentation de l'exposition sur le site du musée de Vix
> Toute l'actualité
PARTAGER

Vos réactions sur le forum :
Agenda photo : mi-décembre 2015



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation