Abonnés au Creative Cloud, vous avez dû être informés ces derniers jours des mises à jour disponibles pour basculer à l’édition 2017 de vos logiciels favoris. Axées essentiellement sur la collaboration et la rapidité de traitement, elles cachent une annonce qui nous intéresse un peu plus : le projet Nimbus.

Adobe Nimbus

Certes, il y a quand même quelques petites choses à raconter sur les nouveautés apportées à Photoshop. Afin de faciliter les recherches pour les utilisateurs novices ou ceux, nombreux, qui ne peuvent suivre l’évolution de tous les outils du logiciel, l’outil de recherche réunit désormais les images Adobe Stock, les tutoriels de formation au logiciel ou encore l’aide du logiciel. On notera également le perfectionnement de l’outil Fluidité qui permet désormais de gérer les transformations apportées à chaque œil d’un portrait de manière indépendante.

photoshop fluidite

Mais ce qui est à nos yeux le plus intéressant dans les informations dévoilées par Adobe lors de sa conférence Max, c’est le projet Nimbus sur lequel les ingénieurs travaillent actuellement. Très peu de détails ont été dévoilés et on sait uniquement que nous devrions en entendre parler plus précisément au cours de l’année 2017. Le programme s’appuie sur les fonctionnalités de Lightroom et sur les échanges qui existent déjà entre Lightroom Web et Lightroom Mobile pour synchroniser ses images via le cloud.

adobe nimbus

Mais là où Nimbus va plus loin que ce qui existe déjà à l’heure actuelle, c’est que le fonctionnement du logiciel lui-même sera essentiellement déployé sur des serveurs distants. Adobe indique que Nimbus sera utilisable sur ordinateur comme sur périphérique mobile et ce quels que soient les systèmes d’exploitation. Les images, qui seront stockées sur le cloud, pourront être modifiées en partie sur une plate-forme avant de poursuivre son travail sur une autre. Nimbus permettra le traitement non destructif des images et la recherche via un langage naturel comme le fait Google avec Google Photos.

adobe nimbus

Pour l’heure, il est difficile de se prononcer sur l’outil qui n’est qu’en phase de développement et dont les premières bêta ne devraient être dévoilées que l’année prochaine. Mais cette annonce dévoile les pistes sur lesquelles travaille Adobe avec sans doute une version plus grand public de Lightroom qui, rappelons-le, est encore disponible à la fois sous la forme de version perpétuelle Lightroom 6 au tarif de 130 € ou sous la forme d’abonnements au Creative Cloud et n’a pas profité à l’occasion d’Adobe Max d’une mise à jour en version 2017 comme les autres produits de l’éditeur américain.

> Toute l'actualité
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique
Source : Adobe
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation