Nous les avions vues au CP+ 2015, mais Sony se gardait bien de donner une date de disponibilité et un prix. Les quatre nouvelles optiques FE sont désormais officielles. Fiches techniques, prix, date de commercialisation : on sait tout !

la gamme optique de Sony en monture FE

Zeiss Distagon T* FE 35 mm f/1,4 ZA

Ouvrons le bal avec cette focale parmi les plus classiques, pour laquelle Sony propose une optique Zeiss assez ambitieuse — et plutôt imposante pour un 35 mm.
Sony Zeiss Distagon T FE 35mm F1.4 ZA
Le superbe, mais imposant 35 mm f/1,4.

Ouvrant à f/1,4, le 35 mm propose un diaphragme à 9 lamelles, sait faire la mise au point à 30 cm et prend des filtres de 72 mm. Sony affirme que son nouveau 35 mm offre une netteté parfaite d'un bout à l'autre du champ, y compris à pleine ouverture. À l'intérieur, on trouvera plusieurs verres asphériques, dont un AA (Advanced Aspherical). La motorisation Direct Drive SSM, introduite pour la première fois dans le RX10 et est aujourd'hui déclinée dans les optiques de la marque, est présentée comme aussi précise que silencieuse en photo comme en vidéo. La bague de diaphragme quant à elle peut être lisse (pour la vidéo) ou crantée (pour la photo). Enfin l'optique est résistante à la poussière et à l'humidité, la rendant apte aux prises de vues en extérieur. Un regret : l'absence de mise au point manuelle avec butée.

Le Sony Zeiss Distagon T* FE 35 mm f/1,4 ZA sera disponible mi-mars 2015 au tarif conseillé de 1 700 €.

Sony FE 90 mm f/2,8 Macro G OSS

Vient ensuite un téléobjectif moyen et macro. Ce 90 mm est présenté comme une redoutable arme de portrait, censée produire des bokeh très travaillés grâce à un diaphragme à 9 lamelles et à des aberrations sphériques bien contrôlées.

Sony FE 90mm F2.8 Macro G OSS

L'optique est stabilisée (OSS) et propose une approche assez classique de la macro avec des rapports de grossissements de 1:1 et une mise au point qui se fera à 28 cm du sujet. Pour une précision optimale en photo macro, la mise au point pilotée par Direct Drive SSM ajuste deux groupes optiques flottants. Comme le 35 mm, le 90 mm Macro bénéficie d'une construction résistante à la poussière et à l'humidité. Notez qu'un système de mise au point manuelle est également disponible en tirant la bague de mise au point (clutch). La motorisation est donc réellement mécanique (butée) et l'on comprend encore moins l'absence d'un tel système sur le 35 mm f/1,4.

Le Sony FE 90 mm f/2,8 Macro G OSS sera disponible au mois de juillet 2015 à 1 150 €.

Sony FE 24-240 mm f/3,5-6,3 OSS

Vient ensuite un zoom 24x36 plus polyvalent, et moins lumineux aussi. On y retrouve un diaphragme à 9 lamelles et des filtres de 72 mm. Sa mise au point se fera au mieux à 50 cm. Ses dimensions sont là encore assez généreuses et il affiche 780 g sur la balance.

Sony FE 24-240mm F3.5-6.3 OSS

Doté d'une amplitude de 10x, ce zoom incorpore 5 lentilles asphériques et un verre ED. Il est stabilisé et, comme toutes les optiques FE, résistant à la poussière et à l'humidité.

Le Sony FE 24-240 mm f/3,5-6,3 OSS sera disponible au mois de mars 2015 à 1 000 €.

Sony FE 28 mm F2

Enfin, fermons le ban avec ce grand-angle Full Frame assez lumineux. Plus simple et plus léger que les trois autres optiques (seulement 200 g), il fait la mise au point à 29 cm.
Sony FE 28 mm F2
Enfin une optique compacte, légère et lumineuse pour le système A7 de Sony !

On y vissera des filtres de 49 mm et là encore, on pourra compter sur un diaphragme à 9 lamelles. Côté construction, l'optique intègre tout de même 3 verres asphériques, dont 1 verre AA (Advanced Aspherical) et 2 verres ED, et toutes les surfaces en verre sont traitées. On peut donc s'attendre à des déformations et des aberrations assez bien maîtrisées

Le Sony FE 28 mm f/2 sera disponible au mois d'avril 2015 à 480 €.

En prime, Sony lance également deux convertisseurs destinés à élargir encore le champ couvert par ce 28 mm f/2.

Sony FE 28 mm F2 et convertisseur SEL075UWC (ultra wide converter 0.75x)

Le SEL075UWC (250 €) est un convertisseur ultra grand-angle et le SEL057FEC (310 €) élargit le champ en fisheye. Montés sur le 28 mm f/2, ils font passer la focale à respectivement 21 mm et 16 mm, pour une ouverture passant à f/2,8 et f/3,5.
Et chose intéressante, l'utilisation d'un de ces convertisseurs sera rapportée dans les EXIFs des photos prises avec cet équipement.

Le 28 mm f/2 et les deux convertisseurs seront proposés individuellement à la vente, ou sous forme de "kits" incluant l'optique et l'un des convertisseurs.

Deux convertisseurs ultra grand-angle

Enfin Sony lance également deux convertisseurs fisheye et ultra grand-angle, les VCL-ECF2 et VCL-ECU2, compatibles avec les SEL16F28 (16 mm f/2,8) et SEL20F28 (20 mm f/2,8) en APS-C.
Sony VCL-ECF2 convertisseur fisheye (fisheye converter)Sony VCL-ECU2 convertisseur ultra grand-angle (ultra wide converter)
Équipé du convertisseur ultra grand-angle, le 16 mm devient un 12 mm et le 20 mm devient un 16 mm. Quant au convertisseur fisheye, il fait passer le champ couvert à 180° quand il est monté sur le 16 mm, et à 133° monté sur le 20 mm.

Premier avis

Voici pour les annonces du jour, assez conséquentes et qui gonflent sensiblement l'offre d'optiques plein format destinées aux hybrides Sony. Le catalogue compte désormais son lot de focales fixes et de zooms classiques (24-70 mm, 70-200 mm, 16-35 mm, 28 mm, 35 mm, 55 mm, 90 mm). Il est maintenant cohérent et complet, en tout point similaire à ce que l'on trouve dans les catalogues de reflex (Canon / Nikon / Pentax) et confirme bien, s'il en était besoin, la très forte implication de Sony dans l'univers de l'hybride très haut de gamme. Comme prévu également, les nouvelles entrées confirment la volonté d'excellence de Sony qui associe a ses boîtiers hybrides des optiques très haut de gamme... et très chères, à quelques exceptions près.

Reste un point qui fera certainement couler beaucoup d'encre. Il s'agit de la taille des optiques. Certes, pour atteindre un bon niveau de qualité, "il faut du verre" et offrir un cercle d'image couvrant les capteurs Full Frame implique une certaine taille... Mais ainsi équipés (et parfois grippés pour en augmenter l'autonomie), les Alpha 7 deviennent presque aussi volumineux que des reflex. On est désormais loin de la promesse du RX1, compact plein format (quasi) capable de tenir dans une poche. Un positionnement qui perturbe certains, et en laisse d'autres totalement indifférents.

gamme optique Sony en 24x36
Source : Sony
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation