Après quelques péripéties pour la livraison du matériel, nos 4 lecteurs / testeurs viennent tous de recevoir leur Canon 6D équipé d'un zoom transstandard 24-105 mm f/4 stabilisé. Cyril, Bruno, Manuel et Julien nous livrent leurs premières impressions avant de se lancer dans une prise en mains plus approfondie.

Canon 6D ouverture carton

Julien, 23 ans économiste de la construction  . Amateur débutant, il utilise un Nikon D90.  Manuel, 28 ans, technicien support. Amateur averti, son boîtier perso est un Canon 30D.
Après quelques déboires avec la logistique, le colis arrive enfin et ça tombe bien, je n'en pouvais plus d'attendre depuis l'acceptation de ma candidature !

Dans le carton, sous une bonne couche de "chips" de protection, je trouve la boite du 6D, version kit. En terme de packaging, le premier mot qui me vient, c'est "cheap". En effet, à côté des boites du concurrent, ou des emballages d'autres produits high-tech, je trouve le conditionnement du 6D assez peu valorisant. Disons que dans cette gamme de boitiers, je m'attendais à mieux : le reflex est emballé grossièrement dans un papier à bulle et l'agencement des différents "compartiments" est réalisé à partir de simple carton marron. À force d'être habitué au top par d'autres firmes, on attend forcément à être bichonné ! En ce qui concerne l'objectif par contre - et étant habitué aux objectifs de moyenne gamme Nikon, j'avoue être agréablement surpris par la taille et la finition du 24-105 "L". En comparaison à mon AF-S 18-105 DX, l'objectif est grand et le pare-soleil immense ! Le poids de l'ensemble ne me semble pas gênant pour autant.

Lecteurs / testeurs Canon 6D : le kit

Une fois le tout déballé, n'y tenant plus, je vais pour faire mes premiers "clics", mais malheureusement, la batterie est vide... Cela retarde encore l'entrée en action, mais, point positif, le chargeur du 6D dispose d'un indicateur de charge (0-25-50-100%) ce qui est plutôt bien pensé.

Le 6D dispose également d'un double verrouillage de la batterie, comme les Nikon, mais plus sécurisé (même si je n'ai jamais eu de soucis avec le système concurrent). Dernier bémol, pas de carte mémoire (on me dit dans l'oreillette qu'elles arrivent à grand renfort de postiers ! ), mais je suis équipé. Toutefois, on se dit qu'à ce niveau de gamme, une carte mémoire à 20€ serait la bienvenue. Quant au format de ladite carte (SD donc), il est tout à fait cohérent vis-à-vis du positionnement du boitier, et cela ne pénalisera pas, à mon avis, la clientèle visée.

Enfin, en ce qui concerne le boitier de ce 6D, il donne l'impression d'être à la fois léger et solide, et c'est l'essentiel. En terme de finition, le plastique est plutôt lisse (contrairement à la texture des boitiers Nikon), presque trop "plastique" sans être toutefois bas de gamme et le revêtement souple est un peu moins "fin" et surtout moins bien ajusté que sur mon D90... Au final, la première prise en main s'annonce plutôt prometteuse, et le rendu plein format (à moins que ce soit le rendu exceptionnel de l'écran) me laisse rêveur pour la suite.
Le Canon 6D et son objectif sont emballés dans une boite plutôt compacte et bien pensée. Le boitier, protégé par un plastique à bulles, est accessible dès l'ouverture de la boite principale. L'objectif et les accessoires sont calés dans une sous boite qu'il est difficile de sortir sans retourner la boite principale. Les câbles USB et mini HDMI sont présents ce qui est un bon point. L'absence de carte mémoire est pour moi normale, car je pense que c'est un choix important qui se fait en parallèle à l'achat d'un boîtier. Côté objectif, on a le droit à un pare-soleil et à une housse. Un autre bon point là aussi. J'ai récemment acheté mon objectif Canon EF 50mm USM à plus de 300€ et je n'ai pas eu droit à ces accessoires...

Tous les accessoires sont emballés dans du plastique. Je comprends cela pour la batterie et son chargeur, mais pour les câbles, j'ai du mal. En tant que testeur j'utiliserai ces sachets lorsque je remballerai le tout pour le renvoyer. Mais du point de vue d'un acheteur, ces bouts de plastique ont pour seul but de finir à la poubelle. Autre souci pour moi, aucun des sachets n'indique quel type de plastique est utilisé. Vous connaissez les trois flèches qui forment un triangle arrondi avec un chiffre au milieu ? Elles sont en général imprimées sur les sachets des fabricants de produits électroniques, car cela aide au tri et au recyclage. Mais, à la place, chez Canon, on a droit à des codes barre et des avertissements sur la dangerosité potentielle de ces sachets pour les enfants en bas âge. Je sais qu'acheter de l'électronique n'est pas forcément écolo, mais là Canon montre clairement qu'ils ne sont pas sensibles aux problèmes des déchets et ça c'est un mauvais point qui ternit la bonne estime que j'ai de cette marque.

Une fois le tout déballé je ne peux m'empêcher de comparer le 6D avec mon 30D. Les boitiers ont le même gabarit, mais le 6D est clairement plus léger. Première prise en mains, la poignée est légèrement plus épaisse. Je le remarque directement, car j'ai de petites mains. Je verrais en balade si cela gène. En dehors des zones de grip, le revêtement du 6D est rugueux contrairement au 30D plutôt lisse, mais le toucher de 6D n'est pas désagréable. Au niveau des boutons presque tout change donc j'en parlerai plus tard quand j'aborderai les questions d'ergonomie.

Le 6D n'a pas de flash intégré contrairement au 30D, mais bon, ça ne me gêne pas parce que je possède déjà un flash Canon 550EX en plus. J'enlève le cache du capteur et là je vois tout de suite la différence par rapport au capteur APS-C du 30D. C'est grand et ça promet de belles photos. Je monte les objectifs des deux boitiers, le 24-105mm du 6D est un peu plus imposant que le 17-85mm de mon 30D, rien d'anormal donc. Avec leurs objectifs le 6D et le 30D semblent avoir un poids similaire, je les pèserai plus tard pour être certain.

Comparons maintenant les périphériques primordiaux, c'est-à-dire la batterie, son chargeur. Elles ont la même taille, mais les connecteurs ne sont pas au même endroit donc mes anciennes batteries ne sont pas compatibles avec le 6D, dommage. Je trouve une justification en lisant les spécifications techniques. Pas le même voltage ni la même intensité, d'où l'incompatibilité. Les chargeurs sont quasiment identiques en terme de poids et de gabarit. Le témoin de charge fonctionne de la même manière, le voltage et l'intensité sont identiques. Par conte il n'y a pas de rétro compatibilité pour le chargeur du 6D, il ne peut s'occuper de mes anciennes batteries.

Juste au moment où je m'apprête à conclure, le témoin de charge de la batterie passe au vert. Super ! Je monte mon 50mm sur le 6D et je prends une photo au hasard dans mon appartement. Après avoir vu le résultat sur mon ordinateur je me dis que ça va être dur de faire des photos avec mon 30D après avoir gouté au 6D...
 Bruno, 39 ans, photographe professionnel.  Dans son travail, il jongle avec un 5D Mark II et un 1D Mark IV.  Cyril, 23 ans, étudiant. Photographe expert, il dispose déjà d'un boîtier 24x36 : un Canon 5D.
Pas de chance : alors que la batterie livrée est en charge, l'autre batterie LPE6 que j'ai chez moi est également vide. Il me faut donc patienter avant de pouvoir déclencher.

J'ai quand même fait une prise de contact rapide du 6D. Il fait très léger, tellement léger que lorsque j'ai monté le 24-105 dessus, j'ai eu la sensation que l'appareil piquait du nez. Cet appareil est fait pour "voyager" léger et doit tout à fait convenir à des optiques légères comme le nouveau pancake de chez Canon 40mm.

Canon a rectifié le tir en mettant d'office un bouton de blocage du sélecteur de mode. C'est bien, car sur le 5D Mark II, il fallait passer par une opération
payante en SAV. C'était assez désagréable de sortir l'appareil du sac et de se retrouver dans un autre mode que le mode Av que j'utilise presque tout le
temps. Il est dommage que le joystick ait disparu. En revanche, il y a un bouton pour lancer la vidéo.

Les menus ont été modifiés. Ils sont beaucoup plus courts en longueur,  mais il y a plus d'onglets pour compenser. Je pense que pour "découvrir"
l'appareil et les fonctions disponibles, cette organisation doit être plus intuitive, car les options sont  regroupées par thème et on a tout sous les yeux.

L'abandon de la CF engendre une modification de la
trappe. Avec le 5D, j'ai toujours une désagréable sensation,  car elle n'est pas grippée et revient sous la paume de la main. Du coup, j'ai toujours l'impression qu'elle bouge sous la pression avec des gros objectifs. Sur le 6D, la trappe est plus petite (SD seulement) et elle ne dépasse pas de la tranche de l'appareil. À la prise en mains, on a donc le sentiment que l'appareil fait plus costaud, car la paume appuie sur le châssis. Concernant l'abandon des CF, Canon oriente encore plus l'appareil sur le grand public, en opposition au 5D Mark III qui bénéficie d'un double slot (comme les 1D, 1Ds, 1Dx).

Le viseur est grand et lumineux. Il permet
facilement une retouche manuelle du point, même en intérieur le soir. L'AF est proche du 5D. Les collimateurs sont très centrés comme sur tous les grands capteurs.

L'écran arrière est au diapason de ce qui se fait depuis 2 ans. Il permet de se faire une bonne idée de la netteté d'une photo. Il faut voir ce qu'il donne en
extérieur sous le soleil. Car pour moi, le point faible qui persiste sur les écrans est la difficulté (en fonction des conditions de luminosité) de juger de
la bonne exposition d'une photo, sans passer par l'histogramme.
Tout d'abord, merci à Les Numériques et Focus pour l'opération.

L'emballage : j'ai eu droit directement au carton du kit. La boîte était bien rangée, le 6D d'un côté, la boîte blanche avec le 24-105 de l'autre. Les câbles, batterie, chargeur et accessoires sont répartis entre la partie "reflex" et la partie objectif. Quand j'ai vu la taille de la boîte, j'ai cru qu'il allait manquer des éléments, mais non, ils ont réussi à tout caser là dedans : pas mal !

Testeurs / lecteurs Canon 6D. Le carton du kit

La prise en mains est agréable, un peu différente du 5D, avec un grip qui accroche plus (parce qu'il est neuf ?), mais l'emplacement pour le majeur est moins creusé. Je n'ai pas eu le temps de tester longuement, mais ça me semble grosso modo équivalent au 5D.

Testeurs / lecteurs Canon 6D. Comparaison 6D / 5D

il y a un truc qui me chagrine, c'est la texture du reflex, elle est "granitée" et je n'en suis pas extrêmement fan, je trouve que ça fait moins "solide" que sur le 5D. Mais j'avais déjà eu cette impression pour sur un 5D Mark II (je n'ai pas eu le 5D Mark III en main assez longtemps pour me souvenir de ça).

Pour finir, le 6D est légèrement plus léger, mais avec le 24-105 monté, on fait plus vraiment la différence!

Testeurs / lecteurs Canon 6D. Le carton du kit

Les Canon 6D livrés, nos 4 lecteurs vont pouvoir essayer leur nouveau boîtier pendant les jours à venir. N'hésitez pas à leur poser vos questions : l'autofocus accroche-t-il en basse lumière, le mode rafale est-il assez rapide pour la photo d'action, le mode vidéo est-il vraiment performant ? Nos testeurs sont également là pour répondre à vos interrogations.


Lire également :
> Test Canon 6D : gestion du bruit électronique
Contact LES RDV PHOTOS Charte de la vie privée