Après plusieurs semaines passées avec un EOS 6D nos 4 lecteurs-testeurs concluent et donnent leur verdict sur le nouveau reflex plein format Canon !!

Selon vous, l'EOS 6D s'adresse à quels types de photographes ?

Julien, 23 ans économiste de la construction. Amateur débutant, il utilise un Nikon D90 (équipé d'un capteur
APS-C).

Manuel
, 28 ans, technicien support. Amateur averti, son boîtier personnel est un Canon 30D (équipé d'un capteur APS-C).
Selon moi, et c'est flagrant, ce boitier se destine à des photographes "baroudeurs", tant par le positionnement tarifaire (premier plein format de la gamme), que par l'équipement "de série" (GPS, WiFi, application smartphone).

En effet, cette dotation permet aux photographes voyageant de vraiment profiter des nouvelles technologies, et ce, avec l'encombrement le plus petit possible.

À côté de ça, il convient tout de même de noter que ce boitier n'est pas à la portée de toutes les bourses, d'autant plus au regard de la gamme d'objectifs qui lui est dédiée.
Je pense que le 6D a été conçu pour convenir à un public le plus large possible, car il peut servir dans beaucoup de situations.

En échange d'un prix contenu pour un capteur grand format, son utilisateur devra lui pardonner ses défauts et s'équiper en conséquence (flash, objectif STM pour la vidéo, etc.).

Les possesseurs de 5D Mark I et II n'ayant pas les moyens de s'offrir un Mark III, sont les plus susceptibles d'être intéressés par le 6D puisqu'ils pourront garder leurs objectifs. Pour les amateurs, qui comme moi possèdent un boitier APS-C, l'investissement reste quand même conséquent.
 
Bruno, 39 ans, photographe professionnel.  Dans son travail, il jongle avec un 5D Mark II (capteur 24 x 36 mm) et un 1D Mark IV (capteur APS-H).

Cyril
, 23 ans, étudiant. Photographe expert, il dispose déjà d'un boîtier 24x36 : un Canon EOS 5D.
Déjà à ceux qui n'ont pas les moyens de se payer le 5D Mark III qui est le Canon actuel qui me fait le plus envie. Le 1Dx a pour défaut son prix.

Il s'adresse surtout à ceux qui veulent une belle image sur des sujets immobiles. Ceux qui savent prendre leur temps. Ou ceux qui veulent voyager léger sans compromis pour la qualité.
Tous les photographes souhaitant goûter aux joies du plein format et tous ceux qui n'ont pas besoin d'un AF de compétition comme celui présent sur le 5D Mark III.

Je rajouterais aussi tous ceux qui n'ont pas le budget pour un 5D Mark III et qui préfèrent prendre un 6D et un bon objectif pour le même prix. Je dirais donc une grande partie des gens ayant un reflex et souhaitant passer à la gamme au-dessus !

Quelles conclusions pouvez-vous tirer après ce temps passé avec l'EOS 6D ?


Julien
, 23 ans économiste de la construction. Amateur débutant, il utilise un Nikon D90.


Manuel
, 28 ans, technicien support. Amateur averti, son boîtier personnel est un Canon EOS 30D.
Tout d'abord, il convient de dire que ça a été une très belle expérience, pour laquelle je tiens particulièrement à remercier : Les Numeriques, Focus Numerique, Canon, ainsi que tous les intervenants de l'opération.

En terme de conclusion, j'ai été agréablement surpris par ce boitier et notamment ses qualités "photo".

Comme je le disais au tout début de ce test, à part l'ergonomie qui ne m'a pas vraiment emballé et qui me permettra de retourner à mon D90 sans trop de regret, et le prix, décidément hors budget pour un jeune amateur, ce boitier compile l'ensemble des atouts que j'aimerai trouver sur le mien : poids, écran LCD exceptionnel, fonctions (WiFi, GPS, application mobile), montée en iso, accroche et rapidité de l'autofocus et surtout, le fameux rendu "plein format".
J'avais déjà eu l'occasion d'utiliser les 5D Mark I et Mark II d'amis pendant quelques heures. J'étais donc déjà conscient du fossé qui sépare les boitiers plein format des APS-C comme mon 30D.

Mais j'étais loin de penser qu'utiliser le 6D pendant plusieurs semaines me rendrait accro.

Le 6D peut monter jusqu'à 6400 ISO la nuit avec un AF réactif, faire des photos en contre-jour et il prend des photos à distance grâce à l'application EOS Remote.

Malheureusement, ma déception concernant l'AF vidéo est à la hauteur de mon enthousiasme pour l'AF du mode photo. Il y a aussi ces petits soucis d'ergonomie du boitier qui sont embêtants malgré un excellent écran.

Au final, je pourrais passer l'éponge sur ces défauts si le boitier n'était pas aussi cher pour un amateur comme moi.
 
Bruno, 39 ans, photographe professionnel.  Dans son travail, il jongle avec un EOS 5D Mark II et un EOS 1D Mark IV (capteur APS-H).

Cyril
, 23 ans, étudiant. Photographe expert, il dispose déjà d'un boîtier 24x36 : un Canon EOS 5D.
Je suis globalement content de ce boitier.

J'ai aimé jouer avec la télécommande par le biais du smartphone.

Il est reposant pour le bras par rapport au 1D, même si je préfère la prise en main de celui-ci. Il devient donc une bonne alternative (avec une focale fixe légère) aux compacts à gros capteur.

Mais j'ai été déçu de ne pas pouvoir essayer le nouvel AF vidéo de son petit frère APS-C. Je trouve que c'est rageant d'avoir toujours plusieurs trains de retard sur des boitiers onéreux par rapport à des boitiers grands publics qui sont sur les fonctions périphériques : GPS, WiFi, niveau, vidéo...

Canon EOS 6D



Quand j'ai lu l'annonce du 6D je me suis dit : "à vouloir faire un 5D Mark II au rabais pour gagner des parts de marché, Canon va sortir un produit qui ne conviendra à personne".

Soyons honnêtes, je me suis trompé.

Le GPS et la vidéo sont toujours à mes yeux des gadgets inutiles, mais l'arrivée du WiFi ne me laisse pas indifférent, pour peu qu'une fonction permettant de connecter l'appareil comme disque dur apparaisse prochainement.

Concernant l'autofocus, la fiche technique ne laissait pas présager de tels changements. Bien entendu, la sensibilité a été étendue par rapport au 5D Mark II sur le papier, mais ces chiffres sont toujours restés d'interprétation farfelue pour moi. Ce qui n'est pas farfelu par contre est l'amélioration importante en précision et en sensibilité de l'autofocus en basse lumière, principalement (uniquement?) le collimateur central.

La construction était attendue comme moins "sérieuse" que sur la gamme 5D, dans les faits, il n'en est rien, le revêtement est différent (et pas à mon goût, mais c'est un autre problème) . Il manque peut-être des joints de protection ou des parties en magnésium par rapport à la gamme supérieure, mais de toute façon hors usage extrême, tous les reflex résistent assez bien à ce qu'un utilisateur accepte de lui faire subir !

Le changement le moins impressionnant sur le papier concernait le capteur et pourtant dans les faits, quel changement ! La sensibilité 12800 ISO utilisable est pour moi totalement bluffante, le banding a disparu et la récupération des zones sombres ou bouchées a beaucoup progressé (sans toutefois être au niveau des capteurs Aptina ou Sony).

Quels sont, selon vous, les points forts et faibles de l'EOS 6D ?


Julien
, 23 ans économiste de la construction  . Amateur débutant, il utilise un Nikon D90.


Manuel
, 28 ans, technicien support. Amateur averti, son boîtier personnel est un Canon EOS 30D.
+ l'écran LCD
+ les fonctions WiFi et GPS, même si elles méritent un nouveau Firmware
+ l'autofocus
+ la montée en ISO

- l'ergonomie : le positionnement des commandes est vraiment à revoir
- le Firmware : que ce soit pour la clarté des menus ou la gestion des nouvelles fonctionnalités (WiFi, GPS), il y a un très gros effort à faire ici
- l'absence de flash intégré
- derniers points, et non des moindres : LA SUITE LOGICIELLE !

Avis aux développeurs Canon : uniformité, simplicité, ergonomie ...
Voilà ce que l'on attend de vous pour la prochaine mise à jour. Il n'y a rien de plus énervant qu'un CD de pilotes qui installe 5 logiciels dont les fonctions se superposent et s'enchevêtrent sans fin, 5 logiciels disposant tous d'un logo et d'une interface complètement différents.
 
+ Le capteur et sa montée en ISO
+ Le très bon collimateur central de l'AF
+ L'écran
+ Le WiFi
+ Le GPS

- Pas de flash intégré
- L'AF en mode vidéo
- La croix multidirectionnelle et le bouton de blocage de la molette gauche
- La complexité pour établir une connexion WiFi

Canon EOS 6D
 
 
Bruno, 39 ans, photographe professionnel.  Dans son travail, il jongle avec un 5D Mark II et un 1D Mark IV (capteur APS-H).

Cyril
, 23 ans, étudiant. Photographe expert, il dispose déjà d'un boîtier 24x36 : un Canon EOS 5D.
+ Le WiFi
+ La montée en ISO
+ Le nouveau type de menu
+ La précision du collimateur central
+ La qualité d'image sauf en haute lumière

- La couverture de l'AF
- La mesure de lumière et la dynamique qui brulent les hautes lumières. Chose que je reprochais au 5D Mark II par rapport à la série 1
- pour le kit, 24-105 vieillissant, je n'ai pas compris que Canon ait sorti un 24-70 F4. J'aurais préféré un 24-120 comme chez Nikon.
- la batterie qui n'a pas été améliorée malgré l'ajout du WiFi et du GPS


+ La qualité d'image
+ Le collimateur central (une vraie merveille)
+ Le WiFi (dans l'idée au moins pour l'instant)

L'absence de flash intégré est préjudiciable pour la cible visée par cet appareil et ce d'autant plus que Nikon l'intègre sur toute sa gamme de reflex plein format.

L'excuse de l'encombrement ne tient pas du tout. De même même s'il n'est pas directement lié à l'appareil, l'absence chez Canon de zooms peu chers de qualité est un énorme défaut, un objectif équivalent au récent 24-85 mm de chez Nikon serait bien plus adapté qu'un 24-105 mm f/4 ou que le nouveau 24-70 f/4 vendu à un prix stratosphérique!

Comme on peut le constater, je ne vois pas de réel défaut à cet appareil, ou tout du moins aucun m'ayant dérangé pour ma pratique de la photo.
Si vous vous posiez une question, et y répondiez, ce serait ?


Julien, 23 ans économiste de la construction . Amateur débutant, il utilise un Nikon D90.


Manuel, 28 ans, technicien support. Amateur averti, son boîtier personnel est un Canon EOS 30D.
Qu'en est-il du traitement des fichiers, 20millions de pixel en raw, ça doit demander un peu de ressources ?

Effectivement, outre le fait qu'il s'agit d'un nouveau format de .RAW (propriétaire, toujours), et qu'il faut donc un logiciel adéquat (Lightroom 4.2 ne lit pas les .CR2 du 6D), il apparait qu'une machine récente est nécessaire pour le traitement des images, qui au format .RAW, pèsent toutes plus de 20 Mo.

Dans les faits, mon pc portable de 2006, un Asus G70s (assez musclé) équipé d'un Core 2 duo T9500 et de 4Go de RAM était assez lent, à la limite d'être handicapant lors du traitement par lot (et à l'affichage des aperçus).

Le passage sur un PC de bureau récent (i5 3570K, 8Go de ram) m'a donc permis de traiter les photos sans être trop ralenti.

Pour conclure, c'est comme pour l'histoire de EOS Remote qui nécessite un smartphone très récent, il en va de même pour le post-traitement : on ne peut utiliser le dernier boitier Canon avec du matériel (et des logiciels) datant de 4/5 ans.
Est-ce qu'il vaut mieux acheter un 6D ou un 5D Mark II d'occasion ?


Pour un amateur peu fortuné comme moi, je pense qu'il vaut mieux acheter un 5D Mark II d'occasion.

On peut en trouver pour 1500 € avec l'objectif 24-105 mm, ce qui fait quand même 1000 € de moins que le kit 6D + 24-105 mm testés ici.

Par contre pour quelqu'un qui possède déjà des objectifs compatibles, je pense qu'il vaut mieux acheter le 6D nu. Donc les photographes amateurs ou pros, qui utilisent un 5D Mark I ou II et n'ont pas les moyens de s'offrir un Mark III sont les plus susceptibles d'êtres séduits par le 6D.


Bruno, 39 ans, photographe professionnel. Dans son travail, il jongle avec un 5D Mark II et un 1D Mark IV (capteur APS-H).


Cyril, 23 ans, étudiant. Photographe expert, il dispose déjà d'un boîtier 24x36 : un Canon EOS 5D.
Quels sont les avantages par rapport au 5D Mark II, encore en vente ?

Depuis que je me suis posé la question, Canon a annoncé la fin du 5D Mark II. Mais je répondrais que c'est une bonne évolution qui vient combler le trou en prix et performances que laisse le départ du 5D Mark II avec son remplaçant le 5D Mark III
Quid du mode vidéo, vais-je l'utiliser plus que sur mon ancien 60D ?

Je doute l'utiliser par moi même, les seules fois où je risque de filmer seront pour les besoins du test...

Lire également :

> Test lecteurs : premiers avis
> Test lecteurs : ergonomie
> Test lecteurs : capteur, AF et acquisition
> Test lecteurs : ISO, dynamique et styles d'images
> Test lecteurs : vidéo et Sensibilité AF
> Test lecteurs : GPS, WiFi et application mobile
> Test Canon EOS 6D
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation