Du 6 au 14 octobre se tient à Bayeux le 21e Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre. Chaque année, depuis 1994, la ville de Bayeux organise ces rencontres en association avec le Conseil général du Calvados. Le festival a pour but de rendre hommage et saluer le courage des journalistes/ photojournalistes qui exercent la plupart du temps leur métier dans des conditions dangereuses, afin de nous permettre d'avoir accès à l'information.

21e Prix Bayeux-Calvados / Rencontres des correspondants de guerre, 2014, affiche

"Témoigner à tout prix. Raconter. Encore et encore. Sans relâche. Faire savoir, c'est l'unique objectif des correspondants de guerre. Au milieu du flot d'images qui ont fait l'Histoire de ces derniers mois, l'exécution barbare du reporter américain James Foley a choqué le monde entier, et nous rappelle à tous, s'il en était besoin, cette triste réalité : en Ukraine, en Centrafrique, en Syrie, en Afghanistan, en Irak, à Gaza, la mission des journalistes est de plus en plus dangereuse, et le tribut à payer pour nous informer, est de plus en plus lourd", rappelle Jon Randal, le président du jury, sur le site du Prix Bayeux-Calvados.

"Comme lors de chaque édition, un hommage en présence des proches et des familles sera rendu au Mémorial des Reporters, seul lieu au monde où sont honorés les journalistes tombés dans l'exercice de leur fonction. Les noms de Ghislaine Dupont, Claude Verlon, Anja Niedringhaus, Sardar Ahmad, Camille Lepage, et James Foley, figurent sur cette liste, bien trop longue cette année encore", poursuit-il.

Photographie, copyright Camille Lepage - Hans Lucas
© Camille Lepage / Hans Lucas

Dix prix avec des dotations allant de 3 000 à 7 000 € sont décernés par un jury international dans 5 catégories de médias : radio, TV, presse écrite, photo et web journalisme. Composé d'une quarantaine de journalistes internationaux, ce jury est donc présidé cette année par Jon Randal, grand reporter spécialiste du Moyen-Orient.

La sélection 2014 est composée de 55 reportages en compétition, traitant pour la majorité des conflits en République centrafricaine, en Syrie, en Ukraine mais également au Nigéria, en Afghanistan...

Présentation de l'exposition '200.000 Syriens' de Laurent Van der Stockt à la cathédrale de Bayeux sur le site des 21e Rencontres des correspondants de guerre, capture d'écran

Cette édition 2014 propose notamment :
  • - « 200 000 Syriens », l'exposition de Laurent Van der Stockt à la cathédrale de Bayeux,
  • - « République Centrafricaine : une année de haine, de violences et de division », une exposition collective de onze photographes sur le conflit en Centrafrique,
  • - « Ukraine : République populaire du chaos », la première exposition en France de la jeune photographe russe Maria Turchenkova,
  • - ainsi qu'une rencontre avec les photographes du collectif Dysturb et la mise en place de l'installation en présence du public.

À ce programme dense viennent s'ajouter des projections, un zoom sur la situation en Turquie, la présentation de planches de la bande dessinée Omaha Beach 6 juin 1944 (inspirée des photographies de Robert Capa) à l'occasion du 70e anniversaire du débarquement, un salon du livre avec des rencontres, un prix du public...

Visa pour l'Image en septembre, le Prix Bayeux-Calvados en octobre : ces deux manifestations nous donnent à voir, une fois de plus, que transmettre l'information le mieux possible est un métier exigeant et périlleux.

Prix Bayeux-Calvados / Rencontres des Correspondants de Guerre
Du 6 au 14 octobre 2014

> Le site du Prix Bayeux-Calvados
> Informations pratiques

Suivre le prix Bayeux-Calvados sur les réseaux sociaux :
> Hashtag de la 21e édition : #PBC2014
> Sur Facebook : facebook.com/prix.bayeux
> Sur Twitter : twitter.com/PrixBayeux ; Tweets de @PrixBayeux
> Sur Instagram : instagram.com/prixbayeuxcalvados


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation