Après le scandale de l'édition 2015, le retrait du prix initialement accordé au photographe Giovanni Troilo et la disqualification de 20 % des candidats, le World Press 2016 s'est déroulé sous haute surveillance. Et d'après le Time, le taux de candidatures rejetées pour cause de manipulations excessives aurait été cette année de 16 % : c'est moins que l'année dernière, mais encore beaucoup.

World Press Photo 2016, page d'accueil du site, capture d'écran

Cette année, la compétition autour de l'un des plus prestigieux prix mondiaux de photojournalisme se jouait donc sur deux tableaux : celui de l'image et celui de l'éthique. Nous avons eu l'occasion de vous présenter certains lauréats il y a quelques jours, notamment le premier prix "Spot News" accordé au photographe Warren Richardson pour son image réalisée à la frontière serbo-hongroise en août dernier.

World Press Photo 2016, graphiques de répartition par zones géographiques et thèmes

Mais ce qui nous intéresse aujourd'hui, ce sont donc les informations divulguées par nos confrères du Time. "Cette année, sur les 174 finalistes, légèrement moins de 16 % ont été disqualifiés, 7 pour les questions de clonage et 22 pour le traitement extrême." Ce qui signifie que certains l'ont été à la fois pour clonage et traitement extrême ! Si le chiffre est en baisse par rapport à l'année passée, il reste très élevé, surtout quand on sait combien les photographes ont été informés des conditions précises de participation.

Informés de leur disqualification par les organisateurs du concours, les photographes se seraient "excusés", indique Lars Boering, directeur exécutif du Word Press Photo. Dans plusieurs cas, ils auraient également indiqué s'être trompés de fichiers entre celui dédié aux galeries d'image et celui destiné aux publications presse. Un aveu d'amateurisme assez décourageant pour les participants d'un prix si prestigieux…

Voir aussi :
Le rapport du World Press Photo sur l'édition 2016 du concours

> World Press Photo 2016 : les résultats
> Toute l'actualité
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique
Source : Time
PARTAGER


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation